Gestion des faibles volumes

Les conséquences de mauvaises conditions climatiques sur la diminution des rendements sont souvent multiples.
Outre l’impact direct des accidents météorologiques (dégâts de la grêle, coulure liée à la pluie durant la floraison), la forte pression en maladies cryptogamiques engendre souvent des pertes de rendements secondaires, dues aux réponses physiologiques de la vigne (millerandage, etc) ou à des erreurs liées aux traitements phytosanitaires. Face à la demande du marché, les producteurs sont alors confrontés à de faibles volumes qu’il convient donc de valoriser au maximum par un itinéraire technique optimal...

En savoir plus