FLASH INFO - vins blancs et rosés : le millésime 2015

le .

La chaleur du mois de juillet a fait chuter les quantités en azote assimilable des raisins; une correction adaptée en cours de fermentation alcoolique sera nécessaire pour assurer un bon achèvement des sucres d’autant que les degrés d’alcool potentiel sont déjà naturellement hauts. Sensible aux températures, la concentration en précurseurs aromatiques est plus réduite dans les raisins issus des zone chaudes et/ou à fort rendement, et laissera moins de marge d’erreur au vinificateur dans sa gestion préfermentaire et fermentaire. Il va donc être important de se prémunir de toute oxydation du moût et d’utiliser les moyens technologiques à disposition pour révéler le maximum d’arômes...

Lire l'article en entier